Ansuf Yisswen

REGION III

La Wilaya était une unité territoriale ou région militaire de l'Armée de libération nationale (ALN) durant la guerre d'Algérie. Le pays en guerre a été découpé par le FLN en six wilayas (subdivisées en zone - mintaqa - et secteur) appelés « zones » avant la tenue du congrès de la Soummam au mois d'août 1956.

Ce découpage se fit en tenant compte des données de la géographie physique et humaine. Chaque wilaya devrait être dotée de suffisamment de centres urbains et ruraux pour ses ressources humaines et matérielles et de régions montagneuses et boisées pour ses quartiers et le repli des combattants dans des zones refuges. Toutefois les limites géographiques des wilayas qui furent tracées à la veille du déclenchement de la lutte armée ne resteront pas immuables et des conflits d'autorité interviendront bouleversant parfois sérieusement les attributions de chacune comme l'indiquent à titre d'exemple la zone de Souk-Ahras qui émerge en wilaya autonome provoquant des discordes entre les wilayas I et II ainsi que la wilaya VI, dernière née des wilayas, qui n'eut jamais de limites précises.

La force des wilayas décroit de l'est vers l'ouest, parce que le centre de gravité du mouvement national se trouve à l'est, dans les régions les moins marquées par la colonisation de peuplement. Deux régions de l'Est exportent des cadres à l'ouest ; le Constantinois fournit ses trois premiers chefs à l'Oranie, oranie d'où sont nés les deux grands mouvements nationalistes algériens que sont le MNA et le FLN, et la Kabylie refonde les organisations d'Alger (Zone autonome d'Alger), de l'Algérois et du Sud algérois. le numérotage des wilayas, suivant cette disposition géographique,correspond à peu près à l'ordre de leur entrée en action.


--Tizi-Ouzou--